Chateau

Historique

C’est ici que le Seigneur de Nazelles habita, depuis toujours. La bâtisse médiévale fût détruite au début du XVIème siècle par le propriétaire de l’époque, Thomas Bohier, qui lui préféra en 1518 la Seigneurie telle qu’elle apparait aujourd’hui, et dont l’architecture fût largement inspirée par la Renaissance italienne : jardins en terrasses, larges ouvertures, fenêtre à meneaux. Thomas Bohier, chambellan des rois Louis XI, Charles VIII, Louis XII et François Ier, général des finances pour le roi dans le Milanais, fit entre autres construire le château de Chenonceau avec son épouse Catherine Briçonnet. La Seigneurie de Nazelles resta propriété de la famille Bohier jusqu’à la fin du XVIIème siècle.

Au début du XVIIIème, la propriété fût rachetée par la famille Ouvrard de Martigny, qui la transforma à deux reprises. Le porche actuel fut notamment creusé au milieu de la bâtisse, l’entrée principale – encore existante- se faisant à l’origine par les coteaux. A cette époque, la majorité des dépendances furent vendues. Denis Charité Joseph Ouvrard de Martigny sera le dernier seigneur de Nazelles, et le premier maire de la commune après la révolution de 1789.

De nombreux artistes ont habité le château de Nazelles, drainant dans leur sillage d’autres personnalités de renom. Citons ainsi le poète symboliste Vielé-Griffin, qui y habita à la fin du XIXème siècle, et y reçut régulièrement Mallarmé, André Gide et Paul Valéry.
En 1900, le peintre Debat-Ponsan en fit sa demeure et y installa son atelier. Né le 25 avril 1847 à Toulouse, ce peintre de renom commença ses études à l’école des Beaux-Arts de Toulouse, puis à Paris. Il s’enthousiasma pour la cause Dreyfus, et perdit une grande partie de sa clientèle parisienne et provinciale. Il s’exila alors à Nazelles avec sa famille.

Sa fille Marguerite, épousa le professeur Robert Debré, père de la pédiatrie moderne. Sa sœur Simone, apporta de nombreuses modifications à la propriété. A cette époque, le château est animé par de fréquentes soirées entre amis, parmi lesquels le compositeur français Francis Poulenc (1899-1963). Ce dernier composa les " soirées de Nazelles " en souvenir des agréables soirées passées au château.

En 1950, Madame Develle, propriétaire, racheta progressivement les dépendances du château morcelé au XVIIIème afin de lui rendre son unité originale. A sa mort, la propriété sera rachetée par Monsieur Richard, architecte, qui entreprit de grands travaux de rénovation intérieure et extérieure. Dans sa continuité et depuis 1999, les propriétaires actuels œuvrent à sa sauvegarde, sa restauration et sa mise en valeur,